Palais Montcalm

Palais Montcalm

Maison de la musique

Nouvelles

Brad Mehldau Trio

Concert

Pour l’heure, Brad Mehldau est considéré comme le meilleur pianiste de jazz de la planète et certainement le plus versatile. Ayant fait ses premières armes aux côtés du saxophoniste Joshua Redman, Brad Mehldau a vite pris son envol vers d’autres horizons et d’autres collaborateurs. Pat Metheny, Charles Lloyd, Wayne Shorter, Renée Fleming et même John Meyer figurent parmi ceux-là. Mais c’est en «formation» trio qu’il s’illustre le mieux. The Art of the Trio, le sien, surclasse, selon certains critiques, celui de Keith Jarrett! Oh sacrilège, diront certains puristes! Mais le trio de Brad Mehldau se distingue par son approche moderne, car Mehldau s’applique à « jazzifier » des pièces connues du monde du rock et du pop. Des Beatles à Radiohead et Oasis en passant par Nick Cave et même Paul Simon, Mehldau ne se refuse rien. Ceci donne comme résultat un jazz jeune, vivifiant voire même robuste. Il se permet aussi quelques apartés musicaux. Composition de musiques de film dont Ma femme est une actrice avec Charlotte Gainsbourg et Eyes Wide Shut de Stanley Kubrik et des collaborations avec des musiciens du monde électro.

De formation classique comme plusieurs pianistes de jazz, Brad Mehldau est séduit dès son adolescence par Coltrane, Monk, Powell et Parker. Il poursuivra ses études musicales au prestigieux Berklee School of Music. Et c’est là où il rencontrera entre autres Joshua Redman. Je lisais récemment dans une interview qu’il se dit musicien romantique ayant une personnalité qui s’abreuve à trois rivières : le classique, le jazz et la pop musique. Surprenante description que l’on saisit rapidement lors d’un concert du trio.

Et c’est cette perception qui, à mon avis, le rend à la fois si accessible et attachant.

À son dernier passage au Palais Montcalm, il y a de cela 6 ans déjà, la salle était comble et le public comblé, surpris et exalté. On n’en demandait pas mieux.

 Le 27 avril prochain, il sera accompagné par ses fidèles compagnons de route, Larry Grenadier et Jeff Ballard et ils nous présenteront des extraits de leur plus récent disque Where Do You Start où l’on retrouve des arrangements de pièces de Sufjan Stevens, Elvis Costello ainsi que des thèmes brésiliens de Chico Buarque et quelques standards de jazz tirés des répertoires de Sonny Rollins et Clifford Brown. Il est évident que Brad Mehldau demeure fidèle à sa vision musicale et personnelle. Et combiner le jazz à d’autres genres demeure sa force. C’est un rendez-vous!


Les commentaires sont fermés.