Palais Montcalm

Palais Montcalm

La musique à son meilleur

Programmation

La Noël chez les Abénakis

Les Dimanches de l'orgue

dimanche, 13 décembre 2015
15h00

Salle Raoul-Jobin

  • La Noël chez les Abénakis

Description

 

LES DIMANCHES DE L’ORGUE

LA NOËL CHEZ LES ABÉNAKIS

Entretien préconcert avec Geneviève Soly | 14 h 15

 

Les Idées heureuses présentent ce concert de l’Avent et de Noël avec la participation d’Élise Boucher DeGonzague (chants en abénaki), de l’Ensemble Scholastica et de Geneviève Soly (orgue et clavecin).

L’élaboration graduelle du programme musical de la Nativité en Nouvelle-France a été construite à partir d’une recherche historique et musicologique approfondie et rigoureuse.Les œuvres présentées constituent un survol des pratiques musicales de la Nouvelle-France, rattachées aux traditions du grand siècle français. Les deux musiciens les plus représentés, Lebègue et Nivers, sont en effet organistes du Roi Louis XIV.

Quant au répertoire de clavier et l’exécution des cantiques de Noël, nous constatons que, même au milieu du XVIIIe siècle, les habitants des villages et des missions de la Nouvelle-France conservent les coutumes anciennes et entendent du répertoire composé à Paris plus de 80 ans auparavant !

Cette musique - autant profane (cantiques de Noël d’origine populaire en diverses versions vocales et instrumentales, incluant l’orgue) que religieuse (plain-chant, versets d’orgue et petits motets) – est présentée en français, en abénaki, en huron et en latin. Elle est propre au temps liturgique de l’Avent et aux fêtes de la Nativité et de l’Épiphanie.

Les quatre cantiques de Noël les plus chantés en Nouvelle-France – soit « Or nous dites Marie », « Ça bergers assemblons-nous », « Venez divin Messie » et « Tous les bourgeois de Chastres » - sont offerts dans plusieurs versions élaborées au XVIIe siècle.

Les instruments joués sont ceux dont la présence est attestée en Nouvelle-France : l’orgue d’église pour les versets liturgiques [et le serpent (basse de cornet à bouquin qui amplifie la voix dans les églises) pour soutenir le plain-chant] puis, pour les cantiques d’origine populaire, l’orgue de chambre, le clavecin, les flûtes à bec et la viole de gambe. Ceux-ci se mêleront aux voix pour quelques petits motets.

C’est là tout l’univers sonore des habitants de la Nouvelle-France.

 

 

 

 

Programme

[I. Introduction : Cantiques de l’Avent à Ville-Marie et Odanak]

1. « Venez divin Messie / Laissez pestre vos bestes »; version instrumentale de LEBÈGUE 

  1.   « Or nous dites Marie » ; version de PELLEGRIN - Ms. D’ODANAK (un verset abénakis) - LEBÈGUE (version pour clavier)

 

[II. Plain chant et orgue pour le temps de l’Avent]

3. Rorate caeliintroit en plain-chant pour le 1er dimanche de l'Avent.

4. Conditor alme siderum, hymne en plain-chant pour le 1er dimanche de l'Avent, chantée à Vespres, entrecoupée d’extraits des versets d’orgue du 7e ton (ré majeur) de Guillaume-Gabriel NIVERS (1632 – 1714) et de Pièces en  majeur du Livre d’orgue de Montréal (Basse, no 253 et Dialogue, no 254] 

  • Orgue : « Prélude »
  • Verset 1 (plain-chant): Cónditor alme síderum, Ætérna lux credéntium, Christe Redémptor ómnium, Exáudi preces súpplicum. / O très doux créateur des cieux, Lampe éternelle des croyants, O Christ Sauveur de l’univers, Entends la voix des suppliants.
  • Verset 2 (orgue): « À Deux Chœur » [Voyant le monde empli de mort, Dans ton Amour tu prends pitié́; Pour te sauver de son malheur, Tu le guéris de son péché.]
  • Verset 3 (plain-chant): Vergénte mundi véspere, Uti sponsus de thálamo, Egréssus honestíssima Vírginis matris cláusula. / Quand fut venu le soir du temps La Vierge t’a donné́ le jour ; Comme un époux de sa maison, Tu es sorti du sein très pur.
  • Verset 4 (orgue): « Basse » [Devant ta force et ton pouvoir, Tous les genoux devront plier. Et sur la terre comme au ciel, À ton regard tout se soumet.]
  • Verset 5 (plain-chant): Te sancte fide quesumus, venture indez seculi, conservanos in trempore hosts a telo perfidi. / Nous te prions avec confiance, Ô juge du siècle à venir, Préserve-nous en ce bas monde, Des traits de l'ennemi perfide.
  • Verset 6 (orgue): « Dialogue » [Ô Christ, Roi d'immense bonté, À ta la gloire, et à ton Père, Ainsi qu'à l'Esprit Paraclet, Pendant l'éternité des siècles. Amen]

 5. O sapientia, 1ère antienne "O" de l’Avent, suivie du Magnificat en faux bourdon, pour l’office des Vêpres du 1er dimanche de l’Avent; retour à l’antienne O sapientia .

 

 

[III. Petits motets et plain chant pour la messe de Minuit et de Noël extraits du manuscrit d’Odanak]

6. Chanson des bergers, chanté en abénakis, adapté de l'Oratorio de M.A. CHARPENTIER (H 420) 

7. « Noé noé noé » Hodie salvator – « Noé noé noé »

  1.  A solis ortus, hymne en plain-chant pour la messe de Noël (chantée en abénakis)

 9.  Inviolata integra et casta es Maria à quatre voix (anonyme)

10. Verbum caro factum est à deux voix (anonyme) 

 

[IV. Orgue et petit motet pour la messe de Noël à Ville-Marie]

11. [Récit de] Tierce en Taille en sol majeur (Livre d’orgue de Montréal)

12. Hodie Hodie Christus natus est de Nicolas-Antoine LEBÈGUE (Monsieur Noël) 

 

[V. Cantiques pour Noël et l’Épiphanie à Ville Marie etdans les missions jésuites]

13.    Noël huron : « Jesous ahatonnia » 

14. « Vous qui désirez sans fin » / « Est-il rien de plus charmant »; versions de PELLEGRIN français - Ms. d’ODANAK un verset abénaki -CHARPENTIER instrumental (H 531.2)

15.  «  Ça bergers assemblons-nous  » / « Où s’en vont ces gais bergers » ; versions de PELLEGRIN et de LEBÈGUE 

16.  « Entends ma voix fidèle  » / « Une jeune Pucelle » / « Une vierge pucelle » versions de PELLEGRIN - LEBÈGUE - CHARPENTIER (H 534.6) - ANONYME

17.  « Allons tous à la crèche » / « Tous les bourgeois de Chastres  » versions de PELLEGRIN - Ms. D’ODANAK - LEBÈGUE

 

Plan de salle

Voir le plan