Palais Montcalm

Palais Montcalm

La musique à son meilleur

Programmation

Agnes Obel

mercredi, 1 mars 2017
20h00

Salle Raoul-Jobin

COMPLET

Achetez
  • Agnes Obel
  • Agnes Obel
  • Agnes Obel

Description

Dès sa première visite, en février 2014, Agnes Obel avait suscité un tel enthousiasme qu’il avait fallu changer de salle. La voici qui nous revient pour une troisième fois avec les pièces de son tout nouvel album, Citizen Of Glass paru le 21 octobre 2016.

Agnes Obel séduit. Son premier album Philharmonics, sorti en 2010, est certifié Disque d'Or par la Fédération internationale de l'industrie phonographique. En octobre 2011, elle remporte le prix European Border Breakers Awards 2012. Le mois suivant, elle rafle la majorité des prix musicaux aux Danish Music Awards avec cinq prix ! Trois ans plus tard, elle démontre à nouveau son talent avec Aventine et la voici maintenant avec Citizen of Glass. Tout en restant fidèle à son style raffiné, elle élargit de nouveau son champ musical. Sur scène, elle sera accompagnée aux violoncelle, mellotron, guitare et percussions par Charlotte Danhier, tandis que Catherine De Biasio jouera de la clarinette, du trombone et des percussions.

 

«Oscillant entre penchants classiques et structures pop, Agnes Obel n’a pas cherché à révolutionner son art avec Citizen Glass. Au contraire, absorbée par les variantes de ses obsessions, elle garde farouchement son territoire, ce paysage mental où elle peut faire voyager son imaginaire musical et romantique, «jusqu’au bout de la nuit».

-Mehr Themen, 24 Heures

 

«Sur Citizen of glass, la jeune femme pousse plus loin encore sa quête esthétique. Elle s'en est donné à coeur joie à tisser ses fragiles mélodies où les claviers, tant organiques que synthétiques, s'entrecroisent sur des rythmes à la fois insistants et feutrés. Son goût pour les ambiances cinématographiques s'affirme d'emblée sur l'envoûtant Stretch your eyes, où, quelque part entre douceur et angoisse (« darling ghost... »,implore-t-elle), elle jette un pont entre jazz aérien et folk progressif à la Kate Bush, le tout porté par un violoncelle fantomatique. (…) La grâce l'emporte encore sur la maîtrise.»

-Hugo Cassavetti, Télérama

Plan de salle

Voir le plan