Palais Montcalm

Palais Montcalm

La musique à son meilleur

Nouvelles

Stacey Kent

Concert

Stacey_Slider-Accueil

 

The « Changing Lights » est le titre du plus récent opus (sorti il y a quelques mois), de notre amie Stacey Kent. Elle viendra fouler les planches du Palais Montcalm le 27 juin prochain. Ce titre lui ressemble et témoigne de sa curiosité musicale car ce disque est une véritable rencontre entre le jazz vocal et la musique brésilienne.

 

Ma première rencontre avec Stacey remonte à 2004 à Paris. Basée à Londres, Stacey avait l’habitude de venir jouer à Paris régulièrement. J’avais remarqué ce nom à plusieurs reprises dans les rubriques jazz des journaux parisiens. Le hasard faisant parfois bien les choses, j’ai reçu un mail d’une productrice du réseau américain «National Public Radio» pour lequel j’avais produit plusieurs émissions de jazz. Dans ce courrier, Becca, la productrice, m’invite à aller voir une copine américaine et chanteuse de jazz du nom de….Stacey Kent. Et ce soir-là, j’ai succombé au charme et au talent évident de cette dernière. Stacey qui était déjà populaire en Europe, n’a pas  tardé à conquérir l’Amérique de son jazz feutré presque «bluesy».

 

Ce n’est toutefois pas que son charme qui œuvre sur scène mais aussi son entregent. Elle parle à son public et maîtrise l’art de raconter des histoires! D’ailleurs à cet égard, certains critiques l’ont comparé à Melody Gardot. Beau compliment mais Stacey Kent se distingue d’elle-même par son charisme qui ne peut que lui ressembler.

 

Depuis son dernier passage au Palais Montcalm, Stacey n’a pas cessé de tourner faisant quelques virées planétaires répondant ainsi à toutes les demandes de concerts venant des quatre coins du monde. Et c’est durant une de ces tournées qu’elle s’est attardée au Brésil pour mieux s’imprégner de sa riche culture et surtout de sa musique légendaire si chaude.

 

Lorsque nous avons confirmé sa présence à Québec, il y a de cela quelques mois, elle m’a écrit pour me dire à quel point elle était heureuse de revenir à Québec, de revoir son fidèle public et cette ville qu’elle adore tant.

 

Sentiment réciproque j’avoue.  À vous de la découvrir à votre tour. On se voit le 27 juin ?

 

 

 


Les commentaires sont fermés.