Palais Montcalm

Palais Montcalm

La musique à son meilleur

Nouvelles

Entrevue Stéphane Tétreault

Notre entrevue

SEPT QUESTIONS AU VIOLONCELLISTE STÉPHANE TÉTREAULt

 13 mai 2018,
par Laurent PatenaudeTétreault

 

 

 
En vue du récital qu’il donnera au Palais Montcalm le 5 juin prochain, le jeune et brillant violoncelliste Stéphane Tétreault a bien voulu répondre à quelques questions.

 

 

1.           À quel âge as-tu su que tu serais un musicien ? 

J’étais assez précoce dans ce domaine! À l’âge de 10 ou 11 ans, j’étais décidé et c’était clair dans ma tête que j’adorais être violoncelliste et que je voulais en faire un métier. Pour cela, je dois beaucoup à Yuli Turovsky, le violoncelliste avec qui j’étudiais à l’époque : sa passion pour la musique était extrêmement contagieuse!

2.           Est-ce que ça a toujours été le violoncelle ? Y a-t-il un autre instrument que tu aimes particulièrement, après le violoncelle ?

À part du xylophone, la flûte à bec, et quelques années de piano, cela a toujours été le violoncelle pour moi! C’est difficile pour moi de choisir un instrument favori autre que le violoncelle, il y en a tellement que j’aime! Le piano, le violon, le hautbois, le cor anglais, le cor, les percussions… sans oublier la voix!

3.           En dehors du répertoire pour violoncelle, pourrais-tu nous dire quelques-unes de tes œuvres favorites ?

Le Concerto pour violon de Brahms! C’est peut-être mon coup de cœur. La musique pour piano de Chopin, la Sérénade pour cordes de Dvorak, le Quintette pour cordes en do majeur de Schubert, les symphonies de Brahms, Tosca de Puccini, pour n’en nommer que quelques-unes.

Sinon, j’adore le jazz, la chanson, la pop, le blues ! Nina Simone, Édith Piaf, Norah Jones, Queen et bien d’autres!

4. Pourrais-tu nous parler des œuvres de Beethoven et de Chopin que tu présenteras au Palais Montcalm le 5 juin prochain ? Est-ce que ce sont des œuvres qui font partie de ton répertoire depuis longtemps ? Qu’est-ce qui te touche particulièrement dans ces œuvres ?

Tout d’abord, les deux œuvres de Beethoven qui nous sont très chères. Le cycle de variations sur un thème de « La flûte enchantée » est un véritable bijou. L’intelligence, la sincérité et la pureté de l’écriture me touchent à chaque fois que je l’entends ! Le grande Sonate, opus 69 est sans doute la plus célèbre que Beethoven a écrite pour piano et violoncelle. Une œuvre magistrale, je suis toujours émerveillé par la joie de vivre et la jubilation qui transcendent les pages de cette Sonate.

La Sonate pour violoncelle et piano de Chopin est un coup de cœur absolu pour moi. Une des grandes sonates romantiques du répertoire, cette musique déborde littéralement d’émotions, plus intenses et plus vives les unes que les autres. C’est un grand chef-d’œuvre et j’ai bien hâte de la jouer avec Marie-Ève au Palais Montcalm!

5.           Pourrais-tu justement nous dire quelques mots de ta complice, la pianiste Marie-Ève Scarfone ?Marie_Eve_Scarfone_200

Marie-Ève et moi jouons ensemble depuis plus de cinq ans déjà et c’est toujours aussi magique! J’apprends énormément à travailler avec elle ; c’est une musicienne sensible, une splendide chambriste. Marie-Ève est une magnifique pianiste, mais avant tout, elle est une personne extraordinaire. C’est une grande amie pour moi et je me sens toujours chanceux et heureux lorsque je partage la scène avec elle !

 

6.           Quelques mots sur le violoncelle que tu joues ?

Cela n’a pris qu’une note pour que je tombe en amour avec ce merveilleux violoncelle! Le violoncelle Stradivarius « Comtesse de Stainlein, ex-Paganini » est un instrument exceptionnel à tous égards : il possède une sonorité riche, brillante et puissante, les couleurs et nuances qu’il peut produire sont infinies, le velours et la rondeur du son sont à couper le souffle… Son histoire est riche et je me sens extrêmement privilégié de pouvoir jouer sur un tel instrument. 

7.           Pourrais-tu nous dire quelques mots sur la regrettée mécène Jacqueline Desmarais* ?

Le jour où j’ai rencontré Madame Desmarais fut un des plus beaux moments de ma vie. J’ai été tout de suite touché par son humanité, son altruisme et sa joie de vivre absolument contagieuse. On ne compte plus ce qu’elle a fait pour la musique, la culture, la santé, les causes philanthropiques et j’en passe. Ce fut une grande dame, d’une générosité sans borne et au cœur d’or, mais avant tout, ce fut pour moi une grande amie que je n’oublierai jamais. Merci pour tout, Madame. 

***

Rappelons que ce récital aura la particularité d’être donné sur la scène de la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm et que le public sera invité à partager la scène avec les deux musiciens pour créer un moment unique.

*Ce récital sera donné à la mémoire de Madame Jacqueline Desmarais.