Anna Calvi et la saison des découvertes : du Palais Montcalm à Coachella

28 janvier 2020

Catégorie Le Journal de Nicolas Houle
Types Programmation
Écrit par : Nicolas Houle

Anna Calvi et la saison des découvertes : du Palais Montcalm à Coachella

La saison qui s’amorce au Palais Montcalm en sera une axée sur la découverte. On aura effectivement l’occasion d’entendre plusieurs artistes de haut calibre qui s’arrêteront en ville, voire au Québec, pour la toute première fois, dont Black Violin et Anna Calvi. Cette dernière débutera sa nouvelle tournée dans la salle Raoul-Jobin pour ensuite mettre les voiles vers le prestigieux festival de Coachella, en Californie.

La pause de la fin d’année semble désormais loin. Les salles du Palais sont déjà actives depuis quelque temps et on aura la chance d’accueillir en grande première la formation flamenco-jazz Los Aurora dans la salle D’Youville. Le concert du fougueux quintette espagnol aura lieu le samedi 1er février à 20 h. Si vous n’avez pas réussi à vous dénicher un billet, sachez qu’avant le concert, à 18 h 30, j’animerai un entretien avec le groupe, où l’on apprendra les rudiments de leur art, mais aussi où on aura droit à quelques performances. C’est gratuit, mais réservez vos sièges.

 

 

Actualité d’intérêt cette semaine : Anna Calvi a annoncé la parution de son projet Hunted, ainsi qu’un premier extrait. Il s’agit de son album Hunter, revu de manière épurée en compagnie de différentes personnalités, dont Courtney Barnett, Charlotte Gainsbourg et Joe Talbot (IDLES).

Calvi, nommée trois fois aux prix Mercury, amorcera sa tournée américaine à Québec – seule date dans la belle province cette année – pour ensuite sillonner le Canada anglais et les États-Unis. Vous dire qu’on est heureux de l’accueillir tient de l’euphémisme! L’occasion est donc belle, le 30 mars prochain, pour la voir de visu – elle est aussi reconnue pour ses performances électrisantes – ou pour la découvrir. Amateurs de Nick Cave, PJ Harvey, Portishead, Patti Smith, de guitares, de voix puissantes, d’indie rock et j’en passe, c’est un rendez-vous que nous ne voudrez pas manquer!

 

 

Autre première visite : celle de Black Violin. La formation américaine, dirigée par l’altiste Wil B et le violoniste Kev Marcus, a lancé son nouvel album, Take the Stairs, à l’automne. Les gars poursuivent leur impressionnant métissage de musique classique avec le hip hop et d’autres rythmes urbains. Jamais le classique et ses envolées virtuoses ne vous auront paru aussi cool et décontractés!

On aura l’occasion de vous reparler plus en profondeur de ces découvertes et des autres artistes qui s’en viennent au cours des prochaines semaines. D’ici là, prenez le temps de réserver votre 16 avril au calendrier. Les gars de Black Violin, qui cumulent les concerts chez nos voisins du sud, ont la réputation de donner de remarquable spectacles – une réputation qui n’est pas surfaite, je peux en témoigner! Voilà une proposition qui parlera autant aux amateurs de musique classique ouverts aux métissages, qu’aux amateurs de musiques progressives et de musiques urbaines, voire festives…

Un texte de Nicolas Houle. Retour au Journal de Nicolas Houle >

 


La parole est à vous!