La liste d'écoute du Palais Le blues en cinq albums

2 juin 2020

Catégorie Le Journal de Nicolas Houle
Types Liste d'écoute
Écrit par : Nicolas Houle

Le blues en cinq albums

Toutes les musiques populaires mènent au blues. Le style, qui trouve ses origines à la fin du XIXe siècle, est en effet aux sources du jazz, du rock, de la musique country, de la pop et même du hip-hop. Il perdure aujourd’hui dans diverses formes, métissées ou plus proches de ses origines. Voici cinq albums à faire tourner, que vous ayez le blues ou non…

 

Robert Johnson, The Complete Recordings

«Véritablement monument du blues, Robert Johnson est mort prématurément et douloureusement à l’âge de 27 ans, empoisonné par le mari d’une femme avec laquelle il avait eu une aventure… Mille fois repris et copié, ce roi du delta blues était aussi doué au chant qu’à la guitare. La légende veut d’ailleurs que ce soit le diable en personne qui lui ait appris son art! Seulement deux albums – ou l’équivalent – témoignent de son legs, mais ils permettent certainement de juger de son immense talent : armé de sa seule six cordes acoustique, Johnson vous hypnotise instantanément, vous tient en haleine. Fascinant d’écouter ses Stones In My Passway, Phonograph Blues et autres Me and The Devil Blues, où un orchestre complet semble campé au fond de son instrument. Pas étonnant qu’autant d’artistes, d’Eric Clapton à Keith Richards, de Ben Harper à Bonnie Raitt lui rendent régulièrement hommage.» — Nicolas Houle

Écouter The Complete Recordings sur Spotify et Apple Music.

 

Eric Clapton, From the Cradle

«Au début des années 1990, après une décennie trouble tant au niveau personnel qu’artistique, Clapton profite d’un retour sous les projecteurs suite au succès de sa performance pour la série Unplugged en 1992. L’album du même nom qui suivra ramènera même son plus grand succès Layla au sommet des palmarès. Deux ans plus tard, pour son album suivant, From The Cradle, il continue dans la vague d’authenticité qu’a apporté son expérience acoustique en revisitant le répertoire blues américain d’après-guerre qui l’a tant influencé depuis ses débuts dans les Bluesbreaker de John Mayal en 1966. L’interprétation de plusieurs classiques de Willie Dixon, Muddy Waters, Freddie King, Sonny Thompson et bien d’autres, est sentie et énergique. Poussé par un groupe de vétérans des studios, le jeu de guitare de Clapton est à son sommet et sa performance vocale étonnamment puissante.» — Simon Gagnon

Écouter From The Cradle sur Spotify et Apple Music.

 

Bobby Blue Bland, His California Album

«Injustement négligé quand vient le temps d’évoquer les grands du blues, Bobby Blue Bland n’en est pas moins une figure marquante. Il a atteint des sommets dans les années 1960, notamment avec Two Steps From The Blues et, après quelques ennuis, a rebondi la décennie suivante avec ce magnifique His California Album, où il est entouré d’une foule de musiciens de haut calibre, dont Larry Carlton (guitare) et Ernie Watts (sax)… Bland, qui a toujours affectionné les grands ensembles, se distingue par sa magnifique voix, ses interprétations profondément senties ainsi que par sa façon de mêler le blues à la soul et au r’n’b afin de mieux chanter les déboires amoureux.» — Nicolas Houle

Écouter His California Album sur Spotify et Apple Music.

 

Stevie Ray Vaughan and Double Trouble, Live At Carnegie Hall

«En 1984, le guitariste et chanteur Stevie Ray Vaughan tient la musique blues à bout de bras à travers la vague new wave et électro. Fort du succès de son deuxième album Couldn’t Stand The Weather, Ray Vaughan décide de célébrer son 30e anniversaire au mythique Carnegie Hall à New York le 4 octobre. L’ouverture donne le ton avec deux instrumentales de feu, Scuttle Buttin’ et Testify, où le guitariste nous démontre pourquoi il est le nouveau souverain du blues. La désormais légendaire section rythmique Double Trouble (Chris Layton à la batterie et Tommy Shannon à la basse) qui accompagnera Ray Vaughan jusqu’à son décès tragique en 1990, n’est pas en reste et appuie avec une énergie juvénile les prouesses de Ray Vaughan. Le trio convie plusieurs invités en deuxième partie dont une section de cuivre, Dr. John aux claviers, Jimmy Vaughan (l’aîné de la famille) à la guitare et la chanteuse Angela Strelhi sur C.O.D. Cet album ne verra le jour que 7 ans après sa mort, en 1997. Il sera certifié disque d’or en l’espace de 12 semaines, démontrant à quel point Stevie Ray Vaughan a marqué l’histoire de la musique et mérite sa place au panthéon du blues.» — Simon Gagnon

Écouter Live At Carnegie Hall sur Spotify et Apple Music.

 

Jack Broadbent, Along The Trail of Tears

«Partout où il passe, le guitariste Jack Broadbent impressionne. Ce constat a fait l’unanimité, deux fois plutôt qu’une, au Palais Montcalm dans les dernières années. Ce maître de la slide guitare prouve qu’il suffit de bien peu pour en produire beaucoup. Seul sur scène avec sa guitare et son flasque en inox, il livre ses tripes comme si sa vie en dépendait. Il ouvre ensuite les yeux pour interagir avec le public comme s’il était dans votre salon. Son premier album Along The Trail Of All Tears, un heureux mélange de blues des bayous avec une twist un peu hippie, confondra les plus sceptiques qui affirment qu’un jeune musicien de rue anglais ne peut rien y connaître au blues. Cette voix, cette guitare, cette ambiance…» — Claudie Lapointe

Écouter Along The Trail of Tears sur Spotify et Apple Music.

 

Un album blues à partager avec nous? Partagez vos découvertes sur notre page Facebook!

Un texte de Nicolas Houle. Retour au Journal de Nicolas Houle >

 


La parole est à vous!

Aujourd'hui

16 H

Pallade Musica – Club musical de Québec

Concert en webdiffusion

Aujourd'hui

16 H

Pallade Musica – Club musical de Québec

Concert en webdiffusion

Ce soir

20 H

De paysage en paysage - Les Rhapsodes

Concert en webdiffusion

Ce soir

20 H

Les 4 saisons d'André Gagnon

Webdiffusion en direct

Ce soir

20 H

Les 4 saisons d'André Gagnon

Webdiffusion en direct

Ce soir

20 H

De paysage en paysage - Les Rhapsodes

Concert en webdiffusion