A Million Lives Les Bears of Legend sortent de leur tannière

21 mai 2021

Catégorie Le Journal de Nicolas Houle
Types Entrevue, Programmation, Vidéo
Écrit par : Nicolas Houle

Les Bears of Legend sortent de leur tannière

Les Bears of Legend s’apprêtaient à conclure la tournée A Million Lives lorsque la pandémie de Covid-19 en a décidé autrement, l’an dernier. Ce détour imprévu a forcé le collectif folk-pop à revoir son calendrier et même le contenu de son concert: lorsqu’il reprendra la route, avec une halte au Palais Montcalm le 5 juin 2021, ce sera pour offrir un tour d’horizon de l’ensemble de son répertoire.

«S’il n’y avait pas eu la pandémie, ça ferait longtemps que la tournée A Million Lives serait terminée, confie la claviériste Claudine Roy. On a ajouté des dates parce qu’on n’a pas pu honorer nos spectacles d’avant et là, on a fait un petit compromis: on s’amuse plus, on se donne la liberté de faire un best of de toutes nos chansons. On veut avoir du fun et faire plaisir aussi aux gens dans la salle!»

Claudine Roy des Bears of Legend

Le temps d'une chanson

Rencontrez la claviériste Claudine Roy… le temps d’une chanson.

Une décennie d’activités

Voilà déjà dix ans que les Ours font leur petit bonhomme de chemin au Québec, de même qu’à l’étranger, et ce, de façon entièrement indépendante. Leur musique folk finement orchestrée, qui peut se faire ambitieuse et aérienne, autant qu’accrocheuse et davantage terre à terre, a permis a la bande de se constituer un important bassin de fans fidèles, séduisant autant les amateurs d’une folk héritière des années 1970, teintée de progressif, que plus récente, façon Mumford & Sons ou Lumineers.

Après trois albums, la troupe a trouvé une dynamique qui est la sienne, où un juste équilibre s’est établi entre la vie de famille et la vie de tournée: «on n’a jamais voulu partir sur de longues tournées justement parce qu’il y a cet aspect familial qu’on a toujours voulu préserver», explique Claudine, en précisant que les membres du septuor sont, collectivement, les parents de 11 enfants. «Et pour le futur, oui, on veut continuer dans cette même lignée-là. On veut continuer à faire de la musique, un prochain album, mais on veut garder cette formule qui est gagnante pour nous.»

Un album en français à l’horizon

Chez les Ours, la pandémie n’a pas forcément pris l’allure d’une grande session de création, mais plutôt celle d’une pause méritée. Ceci n’a pas empêché la troupe qui réunit, outre Claudine Roy, le chanteur et guitariste David Lavergne, la violoncelliste Christelle Chartray, le guitariste Guillaume Grenier, le contrebassiste Jean-François Grenier, le batteur Francis Perron et la claviériste Jacynthe Poirier-Morand, de composer et de réfléchir à son quatrième album. Celui-ci pourrait en surprendre plus d’un: à ce jour, on a surtout entendu Lavergne, le leader des Bears, entonner des airs dans la langue de Shakespeare, à deux exceptions près. Or pour le prochain enregistrement, c’est le français qui sera à l’honneur.

«La seule chose que l’on sait, c’est qu’on veut faire un quatrième album, indique Claudine. On n’a pas vraiment d’échéancier, mais c’est quelque chose qu’on veut faire peut-être au courant de l’an prochain et on veut que ce soit en français. C’est une primeur, ça!»

Le spectacle des Bears of Legend, A Million Lives, aura lieu le 5 juin 2021, à 19 h, dans la salle Raoul-Jobin. Les places en salle, offertes avec distanciation physique, sont limitées.

Fan de musique? Suivez-nous!

Facebook YouTube

 

Un texte de Nicolas Houle. Retour au Journal de Nicolas Houle >

 


Ce soir

19 H

IAN KELLY

Long Story Short

En salle + En webdiffusion

Le public est de retour

au Palais Montcalm!

Enfin ensemble

en salle et en webdiffusion