Le grand retour de Bell Orchestre

5 novembre 2021

Catégorie Le Journal de Nicolas Houle
Types Entrevue, Programmation
Écrit par : Nicolas Houle

Le grand retour de Bell Orchestre

On croyait bien que Bell Orchestre, cette formation inclassable de la scène indépendante, qui réunit entre autres les membres d’Arcade Fire Richard Reed Parry et Sarah Neufeld, s’était tue pour toujours. Mais après plus d’une décennie de silence, le sextuor reprend du service avec House Music, un juste dosage d’improvisation et d’écriture situé quelque part au carrefour du post rock, du classique, du rock et de la musique électronique, qu’on pourra entendre en primeur au Palais Montcalm le 17 novembre.

Bien des groupes de musique ont du mal à rester actifs durant une douzaine d’années. Le Bell Orchestre, lui, peut targuer d’avoir survécu à une absence de 12 ans! L’ensemble, qui a maintes performances mémorables à son actif, dont une avec Beirut, à Québec, en 2009, a dû composer avec les horaires chargés de ses musiciens. Richard Reed Parry (contrebasse, percussions, claviers) et Sarah Neufeld (violon), ont bien sûr voyagé amplement avec Arcade Fire, en plus d’avoir mené à bien d’intéressants projets en solo, mais leurs comparses Stefan Schneider (batterie, percussions), Pietro Amato (cor d’harmonie, claviers), Kaveh Nabatian (trompette, mbira, claviers) et Michael Feuerstack (steel guitar) ont été tout aussi été occupés.

« On ne pensait pas que c’était terminé (pour Bell Orchestre), mais on a pris une pause, explique Richard Reed Parry. Ce n’était pas défini, on a juste laissé de côté les trucs de Bell Orchestre, (…) mais éventuellement, on s’est dit il fallait mettre un peu de temps pour faire quelque chose ensemble. »

Musique vérité

Ainsi la bande s’est-elle retrouvée dans une maison au Vermont, d’abord pour une période de deux semaines, puis pour une autre séquence de 10 jours. L’idée était surtout de renouer pour créer de nouveau de la musique collectivement. Finalement, de ces rencontres où quelques idées étaient écrites, mais également une bonne dose d’improvisation était présente, est né l’album House Music.

« L’album House Music est tiré d’une de ces sessions, d’une journée en fait, précise Reed Parry. Toutes les idées viennent de ce moment-là. On a travaillé avec l’enregistrement original, on a fait beaucoup de découpage, de montage et on a ajouté des idées, mais la structure de l’album vient d’une pensée originale qui est passée dans la salle et c’est pour ça qu’on a appelé ça House Music. C’est un moment, dans une maison, ensemble, immortalisé. Comme un moment de cinéma vérité, mais en musique. »

Bell Orchestre

Le temps d'une chanson

Bell Orchestre… le temps d’une chanson

La spontanéité d’abord

Le contrebassiste aime bien dire que l’improvisation est le germe de Bell Orchestre. La troupe avait toujours rêvé de se lancer dans une longue improvisation pure, suffisamment longtemps pour capter le moment précis où la magie s’installe. House Music témoigne de cette démarche. Et cette improvisation a fait place à une œuvre qui peut être structurée au point de devenir symphonique. La bande a en effet commandé des orchestrations à Owen Pallett de manière à pouvoir se produire avec de grands orchestres, que ce soit à Montréal ou à l’étranger. Or comme l’improvisation caractérise la formation, la spontanéité aura aussi sa place lorsque le sextuor montera sur les planches du Palais Montcalm. Tout ça avec un souci d’équilibre, de manière à ce que la musique ne se fasse pas hermétique.

« À Québec il va y avoir des sections, des mouvements qui seront improvisés, affirme Richard Reed Parry. (…) Il y aura de la vraie composition et de la vraie structure, mais un peu à l’image du jazz, il y a de l’espace pour changer les structures et tout ça. »

Si cet automne Bell Orchestre a trouvé le temps de se réunir pour quelques spectacles et pour de nouveaux enregistrements, il est clair que les musiciens ne perdent pas de vue leurs autres engagements. Richard Reed Parry ne cache pas, d’ailleurs, qu’Arcade Fire mijote quelque chose – la pandémie a ralenti un peu le groupe, étant donné que les membres sont dans différents villes – et qu’un album est en vue « plus ou moins bientôt ». Autant profiter maintenant, donc, des apparitions trop rares du Bell Orchestre…

« En ce moment, on a un mois et demi que nous pouvons passer ensemble. Ensuite, en 2022, on verra ce qui arrive! »


Bell Orchestre se produira dans la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm le 17 novembre à 19h30

Les places en salle sont maintenant disponibles sans distanciation physique, le port du couvre-visage est obligatoire en tout temps et le passeport vaccinal avec pièce d’identité seront exigés.

Fan de musique? Suivez-nous!

Facebook YouTube

 

Un texte de Nicolas Houle. Retour au Journal de Nicolas Houle >

 


Ce soir

19h30

Montréal Guitare Trio

Webdiffusion en direct

Ce soir

19h30

Holly Cole

Webdiffusion en direct

Ce soir

19h30

 

Martha Wainwright

Webdiffusion en direct

Ce soir

19h30

 

Serena Ryder

Webdiffusion en direct

Ce soir

19 H

IAN KELLY

Long Story Short

En salle + En webdiffusion

Le public est de retour

au Palais Montcalm!

Enfin ensemble

en salle et en webdiffusion