Néo-classique

Gabriel Newlands

S’il participe à plusieurs projets musicaux, c’est véritablement dans son aventure solo, à teneur néo-classique, que Gabriel Newlands se révèle pleinement. Mariant vibraphone, piano et claviers analogues, ce musicien nous transporte dans un univers contemplatif et introspectif.

      

Webisode gratuit

Rencontrez Gabriel Newlands à travers des entrevues, des prestations et un entretien avec le mentor Alain Lefèvre.

Concert sur demande

Visionnez un concert exclusif de Gabriel Newlands d’une trentaine de minutes pour seulement 5$. Les profits seront remis à l’artiste.

À propos de Gabriel Newlands

Gabriel Villeneuve est un musicien compositeur du Saguenay résidant à Québec. Depuis 2015, il signe des compositions post-classiques sous le pseudonyme Gabriel Newlands. Sa démarche artistique tire d’abord ses influences d’une hybridation des univers musicaux qui ont façonné sa jeunesse, où les grands classiques se mêlaient aux chansons pop des BB et d’Indochine et où s’alternaient violons et pianos, synthétiseurs, beatbox et guitare électrique. Fortes d’une inspiration aussi venue de plusieurs pianistes contemporains tels que Nils Frahm, Ludovico Einaudi et Yann Tiersen, ses pièces plongent l’auditeur dans la mélancolie, la contemplation et l’introspection. Newlands mélange les textures des instruments synthétiques à la douceur des instruments acoustiques afin de créer de nouveaux sons, des morceaux machinaux mais harmonieux, doux et puissants. À travers ce croisement de strates n’importe que le ressenti, qui a lieu dans l’interprétation qui reste toujours malléable, évolutive. 

Son expérience musicale commence par 7 années de formation en piano/clavier pop et classique à l’école de musique Lise Matteau, à Chicoutimi-Nord, de 6 à 12 ans. Après une courte pause, il reprend le piano vers l’âge de 14 ans, avec une propension vers la composition et l’interprétation musicale. 

C’est en 2013 que Gabriel sort véritablement de sa coquille et se procure son premier synthétiseur analogique. Ce nouvel intérêt le conduit vers la musique électronique et contribue à la formation du quatuor électro Pistrable. Se voulant initialement un projet hommage aux grands de la musique électronique Kraftwerk, le groupe se dirige par la suite vers des compositions à saveurs italodisco, techno et électro. Pistrable connaît alors un certain succès sur la scène underground du Saguenay avec ses soirées dansantes, pendant lesquelles le groupe improvise sur des thèmes composés par Villeneuve. En 2015, il fonde le duo électronica Soldlake aux côtés de Louis Moisan (jusqu’en 2017), dans lequel il chantera et approfondira ses explorations aux synthétiseurs.

Arrivé à Québec en mai 2017, le pianiste rejoint rapidement deux projets de la capitale: Ombre! (groupe indie-folk francophone, qui s’est rendu en quarts de finale au concours Ma première Place des Arts 2019), ainsi que Our Home in Space, (un quintette rock progressif axé sur la musique psychédélique – participation jusqu’au printemps 2019). Son projet solo Gabriel Newlands prend son envol en 2018, alors qu’il fait paraître son premier album Nostalgies coproduit et réalisé par Stéphane Rancourt (Production du Bear). En 2019 il co-fonde le groupe électro pop Juillet avec la chanteuse et autrice Roxanne Landry. Ces trois projets lui permettent de toucher à d’autres styles de musique et contribuent à développer son métier de musicien et de compositeur.

Site web de Gabriel Newlands

      

Sur les planches du Palais Montcalm

Pleins feux sur la relève de Québec

Ce soir

19 H

IAN KELLY

Long Story Short

En salle + En webdiffusion

Le public est de retour

au Palais Montcalm!

Enfin ensemble

en salle et en webdiffusion