Un virtuose de la flûte à bec parie sur la jeunesse

16 janvier 2020

Catégorie Le Journal de Nicolas Houle
Types Portrait
Écrit par : Francis Patenaude

Un virtuose de la flûte à bec parie sur la jeunesse

Passage quasi-obligé lors des cours de musique au primaire, la flûte à bec ne laisse personne indifférent. Qu’elle soit légère, pratique et solide n’enlève rien au fait qu’elle endommage quotidiennement les tympans de nombreux parents…

Et si, à travers une foule d’apprentis, quelques interprètes avaient poussé la pratique de cet instrument à un niveau de virtuosité inégalé? Le flûtiste suisse Maurice Steger est l’un d’eux et il mise gros sur l’éveil musical de la jeunesse.

> À lire également : 3 applications pour occuper les petits et grands mélomanes

 

Charismatique, spontané, captivant et énergique, Maurice Steger est un interprète, chef d’orchestre et pédagogue fort actif dans le domaine de la musique ancienne. S’intéressant à de nouveaux formats de concerts et à la musique contemporaine, cet artiste de 49 ans offre aux spectateurs une approche renouvelée de la musique de concert.

 

Depuis 2003, une équipe suisse placée sous sa direction musicale a développé un projet amusant sous la forme de contes de fées musicaux qui emmènent petits et grands dans des mondes étrangers, dans la musique classique et dans l’imaginaire des contes de fées. Avec ses amis artistes, et plus particulièrement l’auteure de contes de fées Jolanda Steiner, Maurice Steger a créé un personnage aujourd’hui son alter ego : le prince Tino Flautino.

Il fait également vivre d’autres personnages, comme Le Fou de flûtes enregistré en français en 2015 (écouter sur Spotify).

Le 8 février au Palais Montcalm, Maurice Steger et Les Violons du Roy présenteront le plus récent conte de l’aventureux Tino, soit Tino Flautino et le chat Leo. Ce récit a tout pour plaire aux différents membres de la famille :

« Tino Flautino est assis dans le jardin du château quand le vent souffle trois feuilles de papier vers lui. Ce sont de belles notes! Mais il y a un problème : la pièce que Tino aime tant n’a pas de fin. Il semble qu’il manque une feuille. Parce que Tino est tellement enthousiasmé par les sons, il part à sa recherche. Entre autres en Allemagne, où il rencontre Johann Sebastian Bach – mais la musique ne vient certainement pas de lui. Et il s’envole pour Londres et le château de Versailles, et même à Venise, où Tino rencontre des compositeurs, sans succès. Il poursuit sa route vers Naples, où il rencontre le merveilleux chat blanc Leo Leonardo, qui connaît très bien la ville et qui, avec Tino, part à la recherche de la feuille perdue. »

 

> À lire également : Renaud Paradis : De la musique au théâtre

Le comédien Renaud Paradis – qu’on connait pour ses nombreuses collaborations avec des ensembles musicaux et pour son rôle de Laurent Trudeau dans le téléroman L’Auberge du chien noir – assurera la narration du conte écrit par Jolanda Steiner, avec pour trame sonore des œuvres de Vivaldi, Handel, Geminiani, Lully, Bach et autres.

Et dire que tout cela a débuté avec une flûte à bec!

Maurice Steger, que la presse surnomme le « Paganini de la flûte à bec », s’arrêtera au Palais Montcalm le 8 février 2020 à 14 h en compagnie des Violons du Roy et du comédien Renaud Paradis.

Les enfants de 12 ans et moins accompagnés d’un adulte peuvent assister gratuitement au concert. À voir en famille!

Un texte de Francis Patenaude. Retour au Journal de Nicolas Houle >

 


La parole est à vous!

Sources

  • Dossier de presse de Maurice Steger – mauricesteger.com
  • Entrevue avec Florian Schär (août 2011) – classicpoint.net
  • Programme du concert – Les Violons du Roy