L'intense «Quatrième» de Mahler À la frontière du romantisme et de la modernité

  • Classique

  • 48,50$ à 78,50$

  • Salle

    Raoul-Jobin

Présenté par

Ce concert teinté d’un souffle de romantisme viennois présente deux œuvres magistrales de grands compositeurs autrichiens : Korngold et Mahler. Composé en 1945 dans une veine néo-classique, le Concerto pour violon de Korngold est une œuvre majestueuse où le compositeur emprunte le matériel thématique de la musique qu’il avait composée pour trois films durant les années 1930. Avec son stradivarius, l’éblouissant Timothy Chooi lui rend hommage.

Hélène Guilmette, soprano québécoise au timbre chaleureux, prête sa voix à la Quatrième symphonie de Mahler, écrite pour voix et orchestre. Cette œuvre, qui s’inspire des joies de l’enfance et qui respire la transparence et la légèreté, est l’une des symphonies de Mahler les plus appréciées du public. Sous la naïveté apparente de la symphonie, des couleurs lugubres, voire sataniques, persistent toutefois. On entendra entre autres le violon solo accordé un ton plus haut dans le deuxième mouvement, laissant planer des échos de danse macabre… 

Bramwell Tovey chef   

Timothy Chooi violon 

Hélène Guilmette soprano 

 

Korngold Concerto pour violon

Mahler Symphonie no 4

Catégorie 1 : 78,50$

Catégorie 2 : 67,50$

Catégorie 3 : 57,50$ 

Catégorie 4 : 48,50$